raccourcihaut

 
  •  
  •  
  •  

 

Le Manoir du Fay

Situé dans un clos masure normand, le Manoir du Fay est une imposante bâtisse typiquement cauchoise construite en 1613 par Pierre Houel de Valleville. Ce manoir fut notamment la résidence de vacances de Pierre Corneille, le célèbre dramaturge, et de ses frères, Thomas le grammairien, et Antoine, homme d'Eglise de la proche commune de Fréville. Le Manoir du Fay a été classé Monument historique en 1996. Il est fermé au public. Ce site comprend également d'autres bâtiments dont certains ont été restaurés, comme la bergerie. Le Parc du Manoir du Fay est ouvert au public.

Édifié au XVIIe siècle (1613-1617) par la famille grand maternelle de Pierre Corneille, suite à la vente de ce domaine par ses derniers héritiers, le Clos Masure du Manoir du Fay fut acquis par la ville d’Yvetot en 1989.
En Normandie, et plus particulièrement dans le pays de Caux, le clos masure, ou cour-masure, est une petite prairie, plantée d'arbres fruitiers, entourée d'un talus planté d'arbres de haute taille qui abritent une ferme à bâtiments dispersés. Ces arbres étaient en général des hêtres, « Fay » signifiant en bas latin hêtraie, d’où provient probablement le nom du site. Le récent terme de clos-masure est dû aux géographes. Les Cauchois parlaient simplement de masure. Ce mot issu du latin, signifie « demeure », et n'a pas en Normandie la coloration péjorative des dictionnaires de langue française. Le site de 7 hectares du Clos Masure du Manoir du Fay est une illustration de cette singularité architecturale et paysagère. L’ensemble de ce site bénéficie d’une protection pour sa préservation via son inscription au titre des Monuments historiques en 1994. Le Manoir, à la fin du XVe ou au XVIe siècle, est une habitation non fortifiée d’un propriétaire de fief, n’ayant pas droit de construire château avec tours et donjons. Qu’à cela ne tienne, dans un hameau, cela sera donc la bâtisse la plus vaste, la plus belle et la mieux équipée. Les vicissitudes de l’histoire nous ont transmis dans son écrin quasi originel ce site, qui au cours des siècles, n’a subi aucune transformation majeure, excepté celle des dégradations liées au temps et plus particulièrement des intempéries ravageuses de ces deux dernières décennies. Le corps de logis principal, appelé ainsi le Manoir du Fay, obtient dès 1996, une protection renforcée par le biais de son classement aux Monuments Historiques. Le logis du Manoir du Fay, est composé d’un bâtiment majeur rectangulaire, alternant pierre blanche et brique de Saint Jean, parfois vernissées noires, datant de la fin du XVIe siècle et début du XVIIe siècle, auquel fut accolée en façade nord, une tour de base carrée, renfermant l’escalier. Une pierre de taille de la Bretèche, étroite avancée décorative surplombant la porte d’entrée, atteste la fin de ces travaux en 1617. Une adjonction plus tardive, probablement du XVIIIe siècle, en forme de « L » fut ajoutée sur la largeur Est du bâtiment.

Vous pouvez télécharger ici le dossier présenté par la Ville d'Yvetot pour dans la cadre de l'opération " Les Rubans du Patrimoine "